00 385 1 55 66 424

Voudriez-Vous nous contacter sur WhatsApp? Ajoutez nous à vos contacts! Notre numéro est:

Mal de dent - questions et réponses

Home » Mal de dent » Mal de dent - questions et réponses

Demande de renseignements



Un mal de dent est une douleur autour de la dent, à l'intérieur de la dent ou dans la mâchoire. C'est le signal qu'il y a un problème et qu'il convient d'aller consulter un stomatologue.

Un mal de dent est en général provoqué par un délabrement des tissus dentaires. Les autres raisons peuvent également être :

  • une maladie des gencives
  • une blessure ou un traumatisme
  • une infection suite à une extraction de dent
  • une dent impactée ou retenue
  • une malocclusion dentaire
  • un appareil orthodontique
  • une inflammation des sinus
  • une dent fêlée/cassée

Une carie détruit une dent par la décomposition des tissus dentaires. Lorsque seule la surface de la dent (émail dentaire) est affectée, la personne ne ressent pratiquement aucune douleur car cette protection extérieure de la dent n'est pas reliée au système nerveux. Mais lorsque la carie a pénétré plus profondément dans la dent et a attaqué la dentine (tissu dur de la dent), et lorsque la dent est en contact avec des boissons ou des aliments chauds ou froids ou sucrés, les nerfs enregistrent alors une impulsion douloureuse qu'ils transmettent au centre de la douleur dans notre cerveau. Si la carie a attaqué les tissus dentaires mous (pulpe dentaire), à l'intérieur du canal radiculaire, la douleur peut alors devenir très intense. Le niveau de la douleur peut varier et elle peut apparaître ou disparaître, périodiquement ou constamment, et la douleur peut être qualifiée de faible, obtuse, lancinante, intense, pulsatrice, pénétrante, atroce et même insupportable.

Une maladie gingivale peut engendrer un mal de dent suite à la séquence suivante d'événements :

  • l'affection a provoqué une rétraction de la gencive qui se décolle alors de la dent
  • les restes de nourriture et les bactéries s'accumulent dans l'espacé laissé libre entre la gencive et la dent (collet)
  • une poche parodontale (avec pus) se forme dans cet espace
  • si la poche s'approfondit et qu'une inflammation (gingivite) se produit, cette dernière va s'étendre tout le long de la dent et finira par détruire le tissu dentaire
  • un tel processus conduit en tout état de cause à des situations douloureuses qui peuvent être intenses et de longue durée
  • les gencives malades vont gonfler et s'infecter et la mastication peut devenir douloureuse
  • un certain soulagement se produira si la poche de pus crève mais il sera de courte durée si la dent n'est pas soignée correctement

Il convient d'ouvrir la poche parodontale, de drainer le pus puis de traiter la dent aux antibiotiques et seul un stomatologue peut procéder à une telle intervention.

Le nerf trijumeau (trigéminal) est un gros nerf de la face et des mâchoires. Tous les nerfs passant par la racine de la dent lui sont rattachés. C'est la raison pour laquelle il est possible de ressentir une douleur au niveau de la mâchoire supérieure alors que l'origine de cette douleur se trouve dans la mâchoire inférieure. Cette situation de douleur inversée se rencontre le plus souvent lorsque la source de la douleur est une carie à l'intérieur de la dent. Si la carie est à l'extérieur de la dent, il est alors très facile de déterminer quelle dent fait mal. Une consultation chez le dentiste permettra de préciser très exactement la dent qu'il faut soigner pour faire disparaître la douleur.

La couche extérieure recouvrant la dent (l'émail de la dent) n'est pas reliée au système nerveux mais au tissu dentaire solide (la dentine) se trouvant en-dessous. Lorsque la dentine est exposée à des agents extérieurs, elle réagira au chaud, au froid ou au sucre contenu dans aliments et boissons. La douleur ressentie peut être faible et il se peut qu'elle disparaisse dès la consommation terminée.

Ce n'est pas forcément une carie qui sera responsable de la disparition de la couche extérieure de protection de la dent et, en conséquence, de l'exposition de la dentine à des facteurs extérieurs. D'autres causes peuvent entrer en jeu comme par exemple :

  • abrasion ou usure - l'émail disparaît sur les côtés de la dent, là o elle s'attache à la gencive, suite à des brossages de dents trop énergiques ou trop agressifs
  • érosion ou corrosion - c'est ce qui se passe lorsque les sucs gastriques acides arrivent dans la cavité buccale et corrodent peu à peu l'émail dentaire (problème particulièrement présent en cas de boulimie)
  • délabrement ou effritement - particulièrement chez les patients grinçant des dents pendant leur sommeil ou souffrant de bruxisme

Lorsqu'une carie atteint le canal radiculaire, elle entraînera une inflammation de la pulpe dentaire, une douleur apparaîtra de temps à autre et la sensibilité au chaud/froid des aliments et des boissons augmentera. Plus la carie se développera, plus la douleur augmentera et elle pourra devenir très intense, constante et pulsatrice. La douleur peut aussi n'apparaître que temporairement ou devenir plus intense en position couchée, suite à une montée accrue du sang au cerveau.

Une poche parodontale purulente est la cause la plus fréquente d'un mal de dent pulsateur de forte intensité, qu'elle n'en soit qu'à ses débuts ou bien déjà à son stade de plein développement.

  • une telle douleur indique en général que la pulpe dentaire se meurt suite à une infection bactérienne
  • une douleur pulsatrice peut durer des heures, sans relâche ni diminution
  • les tissus mous de la pulpe dentaire mourante se dégradent en produisant des gaz qui réagiront violemment au chaud et au froid
  • la poche parodontale peut atteindre l'extrémité même de la racine dentaire et y former un kyste et les gencives gonfleront
  • il se peut que le patient développe de la fièvre ou se sente épuisé

La seule solution dans ce cas est d'ouvrir la dent, d'enlever la pulpe dentaire morte puis de laisser la dent ouverte pour laisser s'échapper les sécrétions putrescentes accumulées. Le soulagement sera instantané, même si la dent reste sensible et douloureuse et même si la région entourant la racine de la dent est toujours infectée. Il conviendra alors d'appliquer une thérapie aux antibiotiques et, après traitement endodontique, de refermer la dent par comblement ou bien de poser une nouvelle couronne si besoin est.

La combinaison de ces symptômes indique que la poche parodontale a crevé et la mauvaise haleine et le goût âpre dans la bouche sont dus au pus s'écoulant de la poche perforée. La douleur diminuera, suite à une pression réduite dans la poche, mais elle continuera tout de même et la mastication sera pénible. Il est indispensable alors de consulter immédiatement un dentiste pour qu'un traitement aux antibiotiques soit commencé au plus tôt.

Quand une dent a été arrachée, il reste un vide dans la mâchoire, là o se trouvait la racine de la dent. La gencive n'est pas suturée après une extraction de dent et la plaie reste donc ouverte. Lorsque de la nourriture entre dans cette plaie, une infection peut se produire avant même que la cicatrisation de la gencive ait pu se terminer. La douleur ressentie alors peut parfois être encore plus forte qu'avant l'extraction de la dent. Elle est constante et aucun médicament antalgique ne semble pouvoir la contrôler. La meilleure solution est donc de consulter un stomatologue.

Lorsqu'une dent a été obturée, elle peut rester sensible pendant quelques jours encore et ceci se produit, en général, lorsque la carie avait presque atteint la pulpe dentaire. La dentine se trouvant sous l'émail dentaire est très sensible, même si elle est appelée tissu dur de la dent. La sensibilité accrue de la dent diminuera lorsque l'obturation adhérera au plus près de la partie restante de la couronne dentaire.

Lorsqu'elles sont bien positionnées, les dents ne laissent que très peu d'espace entre elles, juste de quoi se brosser les dents de tous les côtés. Mais, très souvent, des débris de nourriture restent dans cet espace interdentaire et il peut y avoir problème lorsque :

  • les aliments sont pris au piège entre la dent et la gencive lors de la mastication
  • les débris alimentaires irritent les gencives qui vont présenter un œdème, une rougeur et des douleurs
  • si une inflammation survient, celle-ci peut s'étendre au reste de la mâchoire et générer un mal de dent et de fortes douleurs lors de la mastication.

Afin d'éviter un tel développement de situation, en plus d'un brossage régulier des dents et d'une bonne hygiène dentaire, il convient d'utiliser un fil (ou soie) dentaire. Si un problème survient que le patient ne peut résoudre lui-même, il devra impérativement consulter un stomatologue au plus tôt.

Très souvent, la dent de sagesse n'a pas assez de place dans la mâchoire pour pouvoir sortir et se développer entièrement. Sa poussée peut être très douloureuse pour le patient et il y a plusieurs raisons à cela.

  • Dents de sagesse à moitié sorties - elles seront très probablement recouvertes d'un morceau de tissu gingival. La nourriture consommée viendra se loger sous la gencive qui, en toute probabilité, s'enflammera causant une forte douleur au patient.
  • Dents de sagesse non encore sorties - elles peuvent être douloureuses car elles exercent une pression sur les nerfs l'entourant ou sur la molaire voisine qui se trouve sur son chemin de sortie.

Les sinus peuvent descendre vers l'os et, par endroits sur la mâchoire supérieure, ils sont très proches d'une pointe de racine dentaire. Le nerf trijumeau (trigéminal) principal se trouvant dans le visage relie tous les nerfs des mâchoires, des dents et de la face. Lorsqu'on s'enrhume, les sinus aussi sont souvent attaqués et l'infection peut alors se propager jusqu'à la racine d'une dent qui se trouverait à proximité d'un sinus. Dans ce cas, il ne s'agit donc pas d'un problème dentaire et aucun traitement n'est nécessaire car le mal de dent disparaîtra dès que le sinus sera guéri.

Divers accidents peuvent gravement endommager les dents, les plus exposées étant les dents de devant. La douleur variera selon le type et la gravité du dommage causé à la dent.

  • Si un gros morceau de la dent est cassé et si la pulpe dentaire et les vaisseaux sanguins sont à découvert, la douleur sera alors intense et très incommodante. Il est indispensable dans ce cas de procéder à la désinfection du canal radiculaire et de la pulpe dentaire et à un assainissement de la couronne de la dent.
  • Si la dent n'est pas cassée mais seulement enfoncée dans la mâchoire, la pulpe dentaire et les vaisseaux sanguins se trouvant vers la pointe de la racine peuvent se détériorer. La dent deviendra sensible, même à la moindre pression (mastication) et il est aussi possible que la dent bouge et se déchausse. Le dentiste suivra attentivement l'évolution de l'état de cette dent afin de déterminer son niveau d'endommagement et la thérapie adéquate à appliquer dans ce cas.

Il arrive parfois qu'une fêlure de la dent ne soit pas visible à l'œil nu. C'est le cas le plus souvent lorsqu'une dent a été souvent obturée (traitée par plombage). Si c'est la partie intérieure de la dent qui est fêlée, là o se trouve la pulpe dentaire, la dent réagira alors au chaud et au froid. Dans un tel cas, la dent fêlée est en général arrachée.

Le gros nerf trijumeau (trigéminal) passe par le visage et tous les nerfs de la face et des mâchoires lui sont rattachés. Il est alors possible que l'on ressente une douleur dans ce nerf et dans tout le visage mais pas dans une dent en particulier. Dans un tel cas, il est très difficile de déterminer avec précision la source de la douleur mais, par chance, ceci arrive très rarement.

Les antalgiques ou les médicaments destinés au contrôle de la douleur peuvent également être utilisés en cas de mal de dent. Les plus fréquemment employés sont l'aspirine ou l'ibuprofène et il existe encore bien d'autres antalgiques mais qui ne sont délivrés que sur ordonnance. Si vous en prenez de votre propre initiative, il vous faudra absolument respecter la notice d'emploi et bien suivre les conseils de votre médecin.

Les dents de sagesse sont les dernières à sortir. Chez certains patients, elles sortent tôt et tard chez d'autres. Leur poussée peut être douloureuse et, chez un grand nombre de patients, elles ne peuvent se développer jusqu'au bout car il n'y a tout simplement plus de place pour elles dans la mâchoire.

  • Glace - elle peut être utilisée de diverses manières. La première option est de refroidir la dent avec une poche de glace directement sur la joue endolorie. Le soulagement sera instantané mais de courte durée. La seconde option est de frotter la paume de la main avec des glaçons, à l'endroit o se rejoignent le pouce et l'index. Une application de 5 à 7 minutes refroidira le centre de la douleur dans notre cerveau et, dans les 5 à 10 minutes qui suivront, on ressentira un soulagement de la douleur qui sera plus durable que par la méthode précédente. Cette dernière méthode a été scientifiquement prouvée et son degré d'efficacité est supérieur à 90 %.
  • Clous de girofle - de l'huile essentielle de clou de girofle peut être achetée dans n'importe quelle bonne pharmacie. Il suffit de suivre la notice d'emploi et de bien faire attention à n'appliquer l'huile que sur la partie douloureuse et absolument pas sur la gencive. Il faut respecter les doses et ne pas avaler ce produit car il est toxique et peut provoquer un empoisonnement. L'huile de clou de girofle ne va pas guérir le mal de dent mais elle va temporairement calmer le nerf dentaire.
  • Sel - une petite cuillérée de sel dissout dans de l'eau tiède peut également aider. Un gargarisme lent réduira la douleur et désinfectera la cavité buccale si nécessaire. Ne pas avaler cette solution mais la recracher.
  • Thé noir - tremper seulement un sachet de thé noir dans de l'eau chaude puis le poser sur la dent douloureuse. Le thé noir amenuisera la douleur et calmera le nerf dentaire.
  • Sauge - une infusion de sauge aidera à réduire la douleur. Un léger gargarisme ou l'application du sachet de sauge sur la dent auront le même effet. Si vous choisissez le gargarisme, vous pourrez, au choix, soit avaler l'infusion soit la recracher. .

Si vous n'êtes pas certain de l'origine de votre mal de dent, mieux vaut d'abord bien se brosser les dents, utiliser un fil dentaire et un bain de bouche car la douleur peut n'être due qu'à des débris alimentaires coincés dans les espaces interdentaires et, dans ce cas, un nettoyage minutieux des dents pourrait éliminer la cause de la gêne.

Clinique dentaire Identalia

Clinique dentaire Identalia

Nous offrons à tous nos futurs patients une première visite gratuite et un hébergement dans l'un de nos luxueux appartements

Témoignages de patients

Témoignages de patients

Lisez ce que nos patients ont dit de leur expérience à la clinique dentaire Identalia

Mal de dent

Mal de dent

Retour à la page précédente