00 385 1 55 66 424

Voudriez-Vous nous contacter sur WhatsApp? Ajoutez nous à vos contacts! Notre numéro est:

Peur du dentiste - questions et réponses

Home » Peur du dentiste » Peur du dentiste - questions et réponses

Demande de renseignements



La peur du dentiste vient, en règle générale, d'une réaction à un danger connu, liée à une mauvaise expérience par le passé. Cette situation est provoquée par un conflit interne du type « bats-toi ou prends la fuite », lorsque vous devez faire face à une menace connue.

Une dentophobie, ou stomatophobie, est un état mental qui peut se déclarer sans qu'il y ait eu d'expérience préalable traumatisante et en l'absence de raisons concrètes. Les patients souffrant de phobie dentaire auront des nausées, montreront des signes d'affaiblissement ou des tremblements, allant même jusqu'à l'évanouissement. Aller chez le dentiste équivaut pour eux à une question de vie ou de mort et ils n'y vont en général que lorsque la douleur est si insupportable qu'ils préféreraient « mourir » plutôt que de continuer à l'endurer.

La peur du dentiste naît en général d'une mauvaise expérience par le passé, remontant très souvent à l'enfance qui est une période d'extrême sensibilité. Si l'on ne donne pas toutes les explications nécessaires à l'enfant, en un langage compréhensible pour lui, la méfiance et la peur peuvent s'installer. Il est donc essentiel d'être vigilant et de traiter cette peur, dès le moindre signe, afin que ne se développe plus tard, à l'âge adulte, une peur panique du dentiste.

La peur du dentiste n'est pas innée mais il est possible que la peur ressentie par un parent se reporte sur l'enfant si elle est évidente lorsque ce parent le conduit chez le dentiste. Si un seul des parents souffre de la peur du dentiste, il est recommandé que ce soit l'autre parent qui amène l'enfant en consultation.

Peur et phobie peuvent se soigner mais le choix d'un bon stomatologue est très important pour cela. Les patients souffrant de ces pathologies ont des besoins particuliers et tous les stomatologues ne sont pas également aptes à travailler avec de telles personnes. Notre cabinet dentaire dispose d'une équipe de spécialistes ayant une grande expérience dans le travail avec les patients souffrant de la peur du dentiste ou de dentophobie.

Il est très important que l'équipe travaillant avec les patients souffrant de la peur du dentiste ou de dentophobie soit suffisamment expérimentée et qu'elle fasse preuve de suffisamment de compréhension. Ces spécialistes sont à l'écoute du patient et de ses problèmes et ils savent élaborer la meilleure thérapie dans son cas. Un entretien détaillé lors du premier contact avec le patient leur permet de tout apprendre sur ses peurs et ses phobies et ils pourront le conseiller et lui expliquer la suite des opérations, sans que le patient ait l'impression de se trouver dans une clinique stomatologique.

Les enfants ont facilement peur et chaque parent devrait tenir compte de ce fait. Il est absolument impératif de ne jamais menacer un enfant d'une visite chez le dentiste ! Pour une première consultation, choisir un stomatologue de confiance et habitué à travailler avec des enfants. Lors du contact préliminaire, il conviendra de mentionner qu'il s'agit d'une première visite de l'enfant et dont le seul but sera pour le dentiste de faire connaissance avec l'enfant et de lui faire voir à quoi ressemble un cabinet dentaire. Aucune intervention quelle qu'elle soit ne devrait être pratiquée lors de cette première visite qui devra rester éducative et permettre d'échanger, de rire et de plaisanter. Si l'un des parents souffre de la peur du dentiste, il vaut mieux alors que l'enfant soit amené en consultation par l'autre parent ou tout autre membre de la famille ne souffrant pas de cette peur et en qui l'enfant a confiance.

Le bruit produit par certains instruments dentaires peut être irritant pour un certain nombre de patients et provoquer chez eux malaise ou angoisse. Le patient peut dans ce cas prendre avec lui son lecteur MP3 et écouter de la musique pendant l'intervention. Cette méthode s'est montrée efficace dans l'élimination de tout son désagréable.

Si l'un des parents souffre de la peur du dentiste, il vaut mieux alors que l'enfant soit conduit au cabinet dentaire par l'autre parent, par l’un de ses grands-parents ou par tout autre membre de sa famille proche, pourvu que l'enfant ait confiance en cette personne, l'essentiel étant, bien sûr, que cette personne ne souffre pas elle-même de la peur du dentiste.

Notre polyclinique dispose d'une équipe de spécialistes dotés d'une longue expérience dans le travail avec les patients chez qui la peur ou la phobie du dentiste sont très développées. L'équipe a suivi une formation spéciale sur le contact à avoir avec de tels patients et elle traite avec succès peur du dentiste et phobies dentaires.

Chaque membre de notre personnel a été minutieusement sélectionné, a suivi des stages de formation et de perfectionnement de son travail avec les patients souffrant de la peur du dentiste et de dentophobie. Ses résultats sont régulièrement contrôlés au niveau interne afin qu'ils soient toujours du plus haut niveau possible.

Il n'y a aucune place pour la peur dans notre polyclinique. Tous les patients nous ayant donné l'opportunité de les aider à vaincre leurs peurs avec succès sont aujourd'hui des patients fidèles et satisfaits de nos services.

Si un patient souffre de la peur du dentiste, il faut absolument qu'il le mentionne lors de la prise de rendez-vous. Il serait souhaitable aussi que ce patient puisse définir ses peurs, quelles sont ses attentes en venant consulter le stomatologue et ce qui doit absolument être évité.

Plus de 75 % des gens dans le monde souffrent d'une certaine forme de peur du dentiste ou de dentophobie. Le patient en souffrant n'est absolument pas isolé et, ces dernières années, une attention accrue a été portée à ce problème et il est possible aujourd'hui de bénéficier d'une aide efficace et de qualité.

Une relation de qualité entre le stomatologue et le patient est primordiale et il est donc indispensable de définir, préalablement à toute intervention, les règles et les signaux qui indiqueront au dentiste qu'il doit arrêter son travail. Le patient a ainsi, à tout moment, le contrôle de l'intervention et, s'il ressent le besoin d'une pause, le dentiste pourra s'arrêter au signal donné et convenu d'avance.

La peur du dentiste peut avoir plusieurs origines qui sont le plus souvent :

  • honte ressentie à cause du mauvais état des dents
  • manque de contrôle et d'information en cours d'intervention
  • odeurs dégagées par le cabinet et les médicaments
  • bruits produits par les instruments dentaires
  • douleur pendant l'intervention
  • douleur ressentie suite à une piqûre
  • honte face à de possibles situations gênantes comme pleurs, tremblements, etc.

La peur de la personne même du dentiste ou de ses vêtements médicaux blancs est un phénomène très fréquent. Si le patient a mentionné une telle peur au moment de la prise de rendez-vous, la plupart des dentistes sauront s'y adapter et recevoir le patient en tenue civile. Un dentiste recommandé par un ami ou une connaissance est toujours le meilleur choix.

La majorité des patients pense que leurs dents sont les pires qu'un dentiste n'ait jamais vues et qu'en conséquence il les critiquera, les bafouera ou les jugera. Ceci est totalement faux car jamais un patient ne sera jugé ou critiqué en raison de l'état de ses dents. Bien au contraire, le dentiste sera content de voir que le patient a enfin décidé de s'occuper de ses dents et de les soigner. Dans la galerie de photos intitulée « Avant/Après » vous pourrez voir tous les cas rencontrés par les stomatologues dans leur pratique quotidienne, et comment ils peuvent changer le sourire des patients qui leur en donnent l'opportunité.

La peur de perdre le contrôle n'est pas un cas rare et elle peut être en rapport avec diverses situations. Voici quelques exemples de situations et les conseils pour vaincre cette peur :

  • Position couchée sur le fauteuil dentaire - Dans cette position, le patient se sent comme une tortue retournée sur le dos. Pour résoudre le problème il suffit de demander au dentiste de placer le fauteuil dans sa position relevée maximale. La plupart des dentistes n'y verront aucun inconvénient car ils ont appris à intervenir sur le patient se trouvant dans une telle position. Du coup, le dentiste travaillera plus lentement et plus attentivement, ce qui réconfortera le patient.
  • Manque d'information sur ce qui se fait dans ma bouche - La gêne éprouvée par certains patients est due au fait que quelque chose se passe dans sa bouche mais il ne peut ni voir en quoi l'intervention consiste ni ne reçoit aucune explication à ce sujet. Les dentistes aiment leur travail et en parlent avec plaisir alors il suffit de leur demander des explications sur ce qui se passe dans notre bouche. De plus, chez certains dentistes, le déroulement de l'intervention peut être visualisé grâce à un miroir.
  • Signal d'arrêt de l'intervention - Avant même de commencer le travail, un signal clair doit être convenu entre le patient et le stomatologue pour que ce dernier arrête son travail de suite, sur demande. Ce signal peut être une main ou une jambe levée et il permet ainsi à chaque patient d'avoir le contrôle total des opérations. Les cabinets dentaires les mieux équipés mettent à disposition ce qu'on appelle un « bouton dentaire » ou dispositif émettant un signal sonore intimant au dentiste d'arrêter son travail.
  • Pas à pas - Certains patients ont besoin de temps pour s'adapter à chaque situation et il est donc bon d'intervenir plus progressivement. Si le patient se sent mal à l'aise dans le fauteuil dentaire, le dentiste pourra examiner ses dents dans l'atmosphère détendue d'un bureau, loin de toute instrumentation. La confiance du patient n'en sera que plus grande et toute intervention ultérieure sera alors plus aisée.
  • Avant de s'installer dans le fauteuil du dentiste - important - Il est très important que le patient soit conscient du fait que les prestations du stomatologue ne seront que celles que lui, le patient, pourra refuser à n'importe quel moment. Aller consulter un dentiste ne se différencie en rien d'aller faire ses courses, le client étant le seul à décider de la marchandise qu'il souhaite ou non acheter. Si le dentiste n'est pas convaincant dans son offre de services et de produits, le patient lui refusera sa confiance. Dans ce cas, mieux vaut tourner le dos et aller voir un autre praticien. Sa relation avec le client est le premier critère qu'il convient d'évaluer chez un stomatologue. Respect mutuel et compréhension engendreront une relation de confiance durable.

Le principal responsable de l'odeur particulière à un cabinet dentaire est l'eugénol, huile essentielle de clou de girofle utilisée en stomatologie. Les cabinets dentaires les mieux équipés se sont tournés vers des produits alternatifs inodores, aidant ainsi les patients à surmonter leur peur.

Pour beaucoup de patients, la douleur est la première chose qu'ils associent à l'idée de dentiste. Ce rapprochement est totalement erroné car la stomatologie moderne est absolument indolore. Par une utilisation adéquate d'anesthésie locale, le stomatologue peut isoler en totalité l'endroit qui devra être traité. Le patient ne ressentira aucune douleur et un bon dentiste saura le libérer de ses angoisses, si le patient lui en donne la chance.

Les patients souffrant d'une peur des piqûres en général auront le même genre de problème lorsqu'ils consulteront un dentiste. L'application d'une anesthésie par piqûre représente un cauchemar pour ces patients. Il est donc essentiel de savoir que les gencives peuvent également être engourdies à l'aide d'un gel anesthésiant spécial ou par anesthésie électronique, moyens dont dispose tout bon cabinet dentaire. Un gel anesthésiant est appliqué sur l'endroit à engourdir, avant de faire la piqûre. Avec un tel procédé, le patient ne ressent absolument aucune douleur.

Au seul passage de la porte du cabinet dentaire, certains patients peuvent perdre tout contrôle sur leurs réactions. La nervosité est un phénomène tout à fait naturel, tout comme les battements de cœur accélérés, la transpiration ou les larmes. La plupart des stomatologues font face tous les jours à de telles réactions. Un bon dentiste saura dire les mots justes au patient, l'apaiser et gagner sa confiance. Dans de tels cas, c'est la communication qui est le facteur clé de la réussite !

Clinique dentaire Identalia

Clinique dentaire Identalia

Nous offrons à tous nos futurs patients une première visite gratuite et un hébergement dans l'un de nos luxueux appartements

Témoignages de patients

Témoignages de patients

Lisez ce que nos patients ont dit de leur expérience à la clinique dentaire Identalia

Peur du dentiste

Peur du dentiste

Retour à la page précédente